02/03/2021


Très chers Richwillérois,
 
Depuis le 24 février dernier notre quotidien est heurté par une guerre à 1500 kilomètres de chez nous, un chef d’état semble être repassé au siècle dernier ou encore plus en arrière pour régler un problème par la guerre, sacrifiant des milliers et des milliers de vie d’Ukrainiens mais aussi, de Russes pour arriver à ses fins de grandeur. Les images de ces millions de personnes qui fuient, de ses millions d’enfants accrochés à leur doudou au milieu de queues interminables de gens apeurés, de ses vieillards qui ne veulent quitter leurs uniques biens prêts à mourir dans le bombardement de leur maison, de ces milliers de véhicules militaires, de ces dizaines de cadavres jonchant les sols, de ces témoignages terrifiants, ... nous imaginions cela d’un autre temps et pourtant cela se passe aujourd’hui à 2 heures de vol de chez nous. Qui accepterait de devoir laisser son épouse, ses enfants sur un quai de gare ou à la frontière d’un autre pays, sans aucune certitude de connaître le bonheur de les revoir, de laisser un fils ou une fille souvent très jeune prendre les armes sans aucune certitude de les revoir un jour... ?
Et ce sont ainsi des dizaines de questions qui s’entrechoquent dans nos têtes rattrapées par une réalité, la guerre, que nous n’imaginions plus. 
Notre souhait de nous rassembler depuis plusieurs semaines tous les dimanches soir permet de partager nos inquiétudes, d’expliquer ce que nous pouvons apporter comme soutien au peuple ukrainien.
 
Mais cette guerre a engendré un élan de solidarité probablement jamais vu à ce jour, avec des dizaines et des dizaines de tonnes de denrées alimentaires, de médicaments, de vêtements, de produits d’hygiène, de couvertures...rassemblés et envoyés en UKRAINE.
RICHWILLER y contribue bien évidemment grâce à des dizaines de volontaires anonymes que je remercie sincèrement qui trient, déplacent, chargent, certains autres prêts à accueillir des réfugiés, des enfants de nos écoles très touchés et particulièrement solidaires foisonnant d’idées pour apporter leur soutien au peuple ukrainien. Il faut dire que la dynamique de l’association OLGALSACE autour de Olga PAVLOVA, femme incroyable, installée à PFASTATT, permet de déplacer des montagnes. 
La commune a déjà apporté une 1ère aide financière et sur proposition de l’un de mes adjoints, nous allons toujours en partenariat avec Olga, nous rendre en POLOGNE à la frontière ukrainienne afin de permettre à une douzaine de réfugiés de retrouver un semblant de vie « normale », aux enfants de retrouver la joie de vivre avec d’autres enfants, sans le bruit des bombes.
 
Cette guerre a aussi révélé à quel point nos pays européens sont dépendants d’un point de vue énergétique. Elle accélère notre prise de conscience de l’urgence de réduire à la fois cette dépendance à tous ces pays aux régimes politiques douteux mais plus encore de réduire de manière drastique notre consommation énergétique. Nous n’aurons pas d’autre choix tant les factures de l’énergie vont exploser. Cela nécessite que nous devenions encore plus innovants pour trouver d’autres solutions de production d’énergie. Bien évidemment, avec les élus du Conseil Municipal, nous sommes conscients que les premières personnes qui seront pénalisées par l’explosion des coûts en cours et à venir, sont les moins favorisés de notre village. Nous serons à leurs côtés pour les accompagner. Pour ceux qui en doutent sachez que notre commune intègre son impact sur l’environnement dans toutes les décisions que nous prenons, avec un principe de réalité économique, comme le changement de l’éclairage public par de la LED en cours sur tout le village, idem dans la salle Jean-Marie PFEFFER, une réflexion avancée quant à la pose de panneaux photovoltaïques sur plot à proximité du groupe scolaire Eugène WACKER et de la salle Jean-Marie PFEFFER avec un objectif d’autoconsommation de l’électricité produite, un rendement du réseau d’eau maintenu autour de 95% pour éviter tout gaspillage...
 
En parallèle de cette guerre, la vie de notre village reprend son cours presque normalement malgré une crise COVID toujours pas terminée, mais dont les effets les plus graves semblent atténués pour le moment.
C’est ainsi que des activités SPECIAL JEUNES peuvent être organisées durant les vacances de printemps, que l’exposition des artistes a été un franc succès, que la 12ème Journée Citoyenne est programmée le 21 mai prochain, mais aussi la fête de la Musique, le Marché aux Puces, que toute une série de magnifiques concerts proposés par l’Harmonie des Mines et par l’Orchestre Symphoniques de Mulhouse égaieront les soirées des mélomanes, que le 14 juillet sera à partager lors d’un très grand moment de convivialité avec le 2ème Pique-Nique Créole Républicain avec comme fil rouge la chaleur de nos amis des îles, un second marché paysan et littéraire s’organise...que nos associations communales retrouvent une activité normale.
 
Nos gros chantiers vont également commencer dans les prochaines semaines, notamment celui de la réhabilitation complète de la rue de PFASTATT dont les marchés viennent d’être attribués, et qui engendrera bien évidemment une gêne pour tous les usagers durant 2 ou 3 mois. Nous comptons sur votre compréhension. Le chantier des façades de la salle Jean-Marie PFEFFER suivra très prochainement. Ce sont plus de 700 000€ que RICHWILLER injecte ainsi dans l’économie locale rien que sur ces 2 chantiers... !
 
Par ailleurs, vous avez peut-être observé depuis quelques semaines la présence de l’un ou l’autre jeune au sein de nos équipes techniques. Il s’agit comme nous le faisons depuis des années de jeunes sans emploi que nous accompagnons le temps qu’ils trouvent une situation professionnelle ou qu’ils retrouvent une formation qui leur convienne et franchement ils donnent vraiment satisfaction, apportant des bras supplémentaires à nos agents.
 
Enfin pour couper court à toute polémique concernant l’embauche de 2 policiers municipaux, ils n’engendreront aucune hausse des impôts locaux, le vote du budget le 7 mars dernier a maintenu le taux communal sur la taxe foncière au même niveau que depuis 2011 soit pour la 12ème année consécutive. Ils remplaceront des départs en retraite dans d’autres services et au final il resterait même un poste à pourvoir si nous le souhaitions.
Ces 2 agents seront pour nous des traits d’union entre les citoyens et les élus, ils auront pour rôle de régler des problèmes de stationnement aux abords des écoles ou la vitesse excessive dans nos rues, de gérer les problèmes de voisinages tels que les hauteurs des haies, les bruits liés aux barbecues ou aux piscines en été, interviendraient auprès des usagers refusant de garder leurs poubelles dans leurs propriétés en dehors des jours de collectes, mèneraient les enquêtes lors de dépôts sauvages de détritus, rappelleraient à leurs obligations les propriétaires de chiens laissant les déjections de leur chien souiller nos trottoirs...
Les tâches qui leurs seront conférées, répondront avant tout au bon sens, ils ne verbaliseront que si la pédagogie ne suffisait pas.
 
Permettez-moi d’espérer que les beaux jours à venir avec le printemps et l’été seront accompagnés de jours meilleurs pour les humains.
Au plaisir de vous rencontrer et d’échanger avec vous